MOOREA CONSULTING

Erreur calcul crédit


Défendre vos intérêts en cas d’erreur de calcul du crédit


Environ la moitié des dossiers de crédits contiennent des erreurs de calcul ou des vices de forme. Ces détails peuvent vous coûter cher, par exemple en augmentant vos mensualités. Une fois détectées, les anomalies peuvent être réparées et rapporter gros. Il convient donc d’analyser votre dossier de crédit : Moorea Consulting propose de le faire gratuitement.


Les erreurs fréquentes


Voici les erreurs courantes concernant le calcul et la forme de l’offre de crédit :


  • Erreur du TEG. Ce taux doit inclure les divers frais (dossier, garantie, etc.) et les primes d’assurance ; il est calculé en fonction de ces charges annexes. En cas d’omission d’un ou de plusieurs éléments, le TEG est erroné. Si la règle prescrite par le Code de consommation n’est pas respecté, il est également incorrect.
  • Année lombarde. Si le calcul des intérêts est basé sur une année de 360 jours au lieu de l’année civile de 365 jours, vous perdez beaucoup d’argent à terme, car l’année lombarde est favorable à la banque. Elle est interdite, mais demeure une irrégularité fréquente qu’il faut vérifier.
  • Absence de certaines mentions pourtant obligatoires. Le taux de période doit figurer clairement dans l’offre, pour que l’emprunteur puisse procéder à des comparaisons objectives. Les clauses particulières, comme le rachat de parts s’il s’agit d’une banque mutualiste, sont également requises.

Saisir l’opportunité de réparation


D’après la loi, les erreurs de calcul entraînent le remplacement du taux conventionnel par celui d’intérêt légal. Il est généralement moins élevé : en 2013, il était de 0,04%. Si celui fixé dans votre contrat s’élève par exemple à 3%, vous pouvez aisément imaginer la différence. Vous recevrez le trop-perçu et le reste à payer sera calculé en fonction du taux légal. Cette mesure permet aux emprunteurs de gagner des milliers d’euros. En effet, le tribunal accorde généralement beaucoup plus que la banque, donc si vous disposez d’un dossier solide, un procès vous rapportera.


Il faut donc bien examiner le dossier avant de se lancer. L’analyse peut être effectuée par un expert financier rompu aux calculs complexes des intérêts. Sinon, vous pouvez faire appel à un avocat spécialisé qui, le cas échéant, vous défendra par la suite lors du procès où le recours à un membre du barreau est obligatoire.


Avec Moorea Consulting, vos intérêts sont entre de bonnes mains


L’équipe de Moorea Consulting, composée d’experts financiers et d’avocats, analyse gratuitement votre dossier de crédit afin de détecter une éventuelle erreur. Il suffit de nous envoyer l’offre de prêt, et le tableau d’amortissement pour nous permettre de vérifier la correction de chaque détail.


En cas d’éligibilité, deux options se présentent à vous : la négociation avec la banque ou la contestation en justice. Dans tous les cas, nous vous proposons une prise en charge du dossier et un accompagnement pour défendre vos intérêts. A la signature de notre contrat, vous ne payez que les frais de dossier. Les honoraires et le pourcentage ne sont dus qu’à l’issue du procès ou de la négociation, lorsqu’un nouvel accord avec la banque est effectif, ou bien lorsque la somme attendue est perçue.









référencement international et creation site web par eGate Referencement
Erreur calcul crédit | Attaquer sa banque crédit immobilier | Attaquer sa banque en justice | Expert calcul TEG |
Expertise TEG | Jurisprudence droit bancaire | Renégocier son prêt immobilier | Taux erroné prêt immobilier |