MOOREA CONSULTING

Abus bancaire


MOOREA CONSULTING vous aide à défendre vos intérêts en cas d’abus bancaire


Il n’est pas rare de constater des abus bancaires dans les différents contrats et opérations réalisées par les clients. Mettre en évidence ces erreurs peut vous aider à tourner la situation en votre faveur. Cabinet d’expertise financière, MOOREA CONSULTING vous assiste dans l’étude de votre dossier et vous conseille le recours le plus pertinent.


Les cas fréquents et classiques d’abus bancaires


Les erreurs effectuées par les banques au détriment de leurs clients peuvent survenir dans de nombreuses situations. Au-delà des opérations courantes (retraits, virements, etc.) mal exécutées, ce sont surtout les calculs erronés pour les frais et intérêts divers qui constituent des préjudices importants, car souvent non identifiés par les clients. Pourtant, ces derniers peuvent en tirer profit dans certains cas, notamment les crédits immobiliers. Les abus bancaires sur un contrat de prêt à long terme sont assez fréquents. Cumulés sur une longue période, les écarts peuvent représenter une somme importante que le client paye en trop. Il est ainsi utile de vérifier certains points qui font régulièrement l’objet d’erreurs de la part des banques.

Principalement, il faut faire attention au TEG (Taux Effectif Global). Strictement règlementé par le code de la consommation, c’est concrètement le taux constitué par l’ensemble des éléments de coût du crédit (taux d’intérêt, frais de dossier et commissions diverses, frais liés aux garanties, etc.). D’une part, il doit être clairement mentionné dans le contrat et d’autre part, son calcul ne doit en aucun cas être effectué sur la base d’une année lombarde (360jours). Ainsi, tout oubli ou erreur entraîne l’obligation de recalculer les intérêts en utilisant le taux légal, largement inférieur à celui en usage dans les milieux financiers.


Que faire devant un abus bancaire dûment constaté


Si le contrat de crédit comporte des erreurs ou omissions, plusieurs options s’offrent à l’emprunteur lésé pour faire valoir ses droits et récupérer (partiellement ou en intégralité) les sommes indûment payées.

Le plus simple est d’abord de renégocier à la baisse le montant des mensualités avec votre banquier. L’abus bancaire constaté et mis en évidence peut d’ailleurs faire pencher la balance en votre faveur. Une alternative est également de demander à un autre établissement de racheter votre prêt pour faire jouer la concurrence et tirer profit de la situation. Enfin, vous pouvez lancer une procédure de contestation judiciaire pour vous libérer de votre engagement ou tout au moins vous faire rembourser les intérêts abusifs.

Cependant, il faut savoir que pour faire aboutir une telle procédure, il faut avoir des arguments solides. C’est précisément dans ce contexte que le concours d’un conseiller financier spécialisé s’avère utile. Chez MOOREA CONSULTING, nous confions votre dossier à une équipe d’analystes experts dans les prêts immobiliers et professionnels afin de vérifier et identifier tous les abus et erreurs bancaires. Pour le défendre devant les autorités et tribunaux, nous travaillons de concert avec des avocats eux aussi spécialisés pour vous aider à vous faire rembourser votre dû.









référencement de site et eMarketing par eGate Referencement
Abus bancaire | Analyse dossier credit immobilier | Analyse dossier prêt immobilier | Analyse prêt immobilier |
Analyse prêt professionnel | TEG année lombarde | TEG erroné | TEG faux | Vérification du crédit | Erreur banque faveur |